Florence Pommerie, médecin-cheffe du Tour de France, face aux défis de la course

Elle est au coeur du mini-hôpital qui se déplace à travers toute la France dans le sillage du Tour. La doctoresse Florence Pommerie, directrice médicale de la course, orchestre ambulances et camion de radiographie, prend en charge fractures comme petits bobos avec une trentaine de soigneuses et soigneurs. Un rôle-clé qu'elle tient depuis 2010.

Elle nous raconte son parcours, ses souvenirs les plus marquants, ses frayeurs et les grands et petits défis qu'elle rencontre sur cette course hors normes.


Terrafemina : Quel a été votre parcours ?

Florence Pommerie : Je suis médecin et je suis vite devenue médecin urgentiste. J'ai été médecin rapatrieur dans le monde entier, j'ai travaillé pendant 26 ans au SAMU 93. Puis je suis devenue directrice médicale de Mutuaide Assistance, filiale de Groupama. Et je me suis retrouvée directrice médicale du Rallye Dakar en 2006. C'est ainsi que j'ai rencontré ASO (Amaury Sport Organisation) et que je suis devenue directrice médicale du Tour.

Vous avez pris la relève du docteur Gérard Porte. Avez-vous été confrontée à des réflexions sexistes ?

F.P. : Non, jamais des remarques sexistes, juste parfois un peu étonnées ou curieuses. On me demandait notamment où étaient mes enfants pendant ces trois semaines de course. J'ai eu à me justifier en disant que c'était une question d'organisation. Les femmes sont capables de tout faire, il faut le rappeler !...

Lire la suite


À lire aussi

Elle défie un militant d'extrême-droite : sa photo fait le tour du monde
"La course à la sexualité fait souffrir beaucoup de personnes"
#UnPouponPourUnGarçon, le joli défi de Noël pour pulvériser les stéréotypes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles