Florence Servan-Schreiber : "Pour écrire sur la vie, nous sommes tous légitimes"

Florence Servan-Schreiber, 54 ans. Journaliste, conférencière et écrivain, cette adepte de psychologie positive anime des ateliers d’écriture inspirés de cette discipline. L’écriture qui fait du bien est le thème de son prochain livre Bloum ! , à paraître en avril aux éditions Marabout. Cette année encore, elle préside le jury de la deuxième édition du concours d’écriture Femme actuelle développement personnel. Pour en savoir plus sur ses activités: www.florenceservanschreiber.com

Ecriture et développement personnel comment interagissent ces deux angles qui ne cessent de vous inspirer ?

Florence Servan-Schreiber : L’écriture favorise la connaissance de soi, qui elle-même nous permet de nous développer. Cet acte, qui demande un effort véritable, permet de progresser dans la connaissance de ses "recoins", d’affiner sa pensée, d’élaborer des histoires ou des points de vue pour les affirmer. Certains thèmes ou mécanique d’écriture favorisent ce processus. Par leur biais, on entre en résonance avec ce qui compte vraiment pour nous et dont on s’est parfois détourné avec les années. Ce recentrage nous rend plus heureux. La tenue d’un journal intime, par exemple, surtout s’il n’est pas destiné à être lu par d’autres, a un impact sur nos émotions, notre mémoire et nos relations personnelles, et contribue à notre équilibre physiologique et psychologique.

Comment s’évalue ce bien-être ?

F. S.-S. : C’est tout le travail de la psychologie positive. Alors que 95% des études scientifiques en psychologie portaient sur la souffrance psychique, la dépression et les maladies mentales, les pionniers de la psychologie positive ont orienté leurs recherches sur les sources de l’épanouissement et du bien-être. Ils ont observé, mesures à l’appui, que certains comportements, certaines qualités (qui sont universelles), font progresser notre niveau de bonheur global. Cette psychologie est basée sur des expériences scientifiques qui peuvent être reproduites. Il peut s’agir d’écrire sur un thème imposé

(...) Cliquez ici pour voir la suite