Le FMI débloque 1,3 milliard de dollars de financement d'urgence pour l'Ukraine

Le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,8% en 2018 et 2019. - Mandel Ngan - AFP
Le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,8% en 2018 et 2019. - Mandel Ngan - AFP

Le Fonds monétaire international (FMI) va débloquer 1,3 milliard de dollars de financement d'urgence à destination de l'Ukraine via son nouvel instrument d'aide pour faire face aux chocs alimentaires, a annoncé vendredi l'institution dans un communiqué.

Cette nouvelle enveloppe vise à "soutenir l'Ukraine face à ses besoins urgents en terme de balance de paiement" mais également "jouer un rôle catalyseur pour de futurs soutiens financiers de la part de donateurs et créanciers de l'Ukraine", a expliqué le FMI.

Un PIB en recul de 35%

"L'échelle et l'intensité de la guerre lancée par la Russie contre l'Ukraine il y a plus de sept mois a causé des souffrances humaines considérables et fortement touché l'économie" ukrainienne, a estimé l'institution dans son communiqué, ajoutant: "Le PIB est attendu en recul de 35% en 2022 par rapport à 2021 et les besoins de financement restent très importants."

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait annoncé cette aide du FMI plus tôt dans la journée sur Twitter, ajoutant que "les fonds arriver(aient) en Ukraine dès aujourd'hui" et remerciant la directrice générale Kristalina Georgieva et le conseil d'administration du FMI, "pour leur soutien".

Le Fonds a par ailleurs souligné "les éloges méritées aux autorités pour avoir su maintenir la stabilité macro-économique du pays dans ces circonstances extrêmement difficiles".

530 millions fin septembre

Fin septembre, la Banque mondiale avait également accordé 530 millions de dollars de soutien supplémentaire pour "faire face aux besoins urgents engendrés par l'invasion russe", portant l'ensemble de l'aide accordée par l'institution à 13 milliards de dollars depuis le début du conflit.

Le Congrès américain a de son côté voté une nouvelle tranche d'aide de 12,3 milliards de dollars, dont 3,7 milliards d'équipements militaires, portant l'effort total américain à 65 milliards de dollars depuis le lancement de l'invasion russe.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé le 30 septembre l'annexion de quatre régions ukrainiennes partiellement conquises au début du conflit mais ses troupes ont subi plusieurs revers depuis début septembre.

Article original publié sur BFMTV.com