Les focaccias sont en fleurs

·2 min de lecture

Sur les réseaux sociaux, boulangers pros et amateurs créent des tableaux impressionnistes sur ces délicieux pains italiens. Une tendance printanière qui enflamme les artistes en herbe !

La dernière folie des foodies : offrir à leurs amis pour l’apéro un Van Gogh à croquer. Ou plutôt un « van dough » (« van » pour Van Gogh et « dough » pour « pâte » en anglais), à savoir une focaccia maison, « fleurie » de légumes découpés et disposés artistiquement : lamelles de poivron jaune pour évoquer les pétales de tournesol, basilic à la place des feuilles, etc. Cette idée bucolique a fait remonter en flèche la cote de la focaccia, ce pain plat italien cousin de notre fougasse provençale. Et s’est répandue dans le monde entier – y compris en Italie ! – depuis que Teri Culletto, une boulangère artisanale du Massachusetts, a posté sur Instagram une focaccia ornée de tomates cerises figurant le « Champ de coquelicots » de Van Gogh, son artiste favori.

"

J’ai reçu des centaines de messages de Singapour, de Tasmanie… C’est magique de voir à quel point le pain rassemble !

"

Son fils a eu l’idée du hashtag « van dough », et la magie des réseaux a fait le reste : des centaines d’instagrameurs ont pris le relais, se livrant à des concours de tableaux, de bouquets, de paysages, certains se lançant même dans des représentations de « La nuit étoilée ». Les résultats sont contrastés, il faut bien l’avouer, et le kitsch est souvent de la partie. Mais Teri Culletto, notre délicieuse mamie, se réjouit de son succès. « Je fais du pain depuis mon enfance. Peintre à mes heures perdues, je puise mon inspiration dans mon jardin et dans les musées de Boston. Un soir, je coupais des légumes pour le dîner, ils m’ont rappelé un champ de fleurs, alors je les ai disposés sur ma “toile” de pâte en assemblant formes et couleurs. Le projet “garden focaccia” était né. Très vite, j’ai reçu des centaines de messages de Singapour, de Tasmanie…(...)


Lire la suite sur Paris Match