Fogiel maintient Bourdin à l'antenne malgré la plainte le visant

·3 min de lecture

Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV, estime qu"'à ce stade, rien ne nous conduit à modifier les choses à l’antenne".

MÉDIAS - Ne “céder à aucune pression”. Alors que le présentateur Jean-Jacques Bourdin est visé par une plainte pour tentative d’agression sexuelle, BFMTV a décidé de le maintenir à l’antenne, a annoncé Marc-Olivier Fogiel ce dimanche 16 janvier.

Le directeur général de BFMTV a répondu aux questions du Parisien, assurant que l’intervieweur vedette de la chaîne d’info, qui incarnera une nouvelle émission politique mardi en prime time, restera bien à son poste malgré les accusations. L’ancien présentateur évoque sa “surprise” face à cette affaire et assure n’avoir jamais entendu parler de tels faits concernant Jean-Jacques Bourdin.

Il explique ensuite pourquoi il a été décidé de maintenir ce dernier à l’antenne malgré cette affaire. “Nous avons regardé posément et calmement les choses. Jean-Jacques, avec qui nous avons échangé, dément. À ce stade, rien ne nous conduit à modifier les choses à l’antenne. Nous ne devons céder à aucune pression. Nous ne sommes pas des auxiliaires de justice. Au parquet d’analyser la plainte”, justifie-t-il.

Une enquête interne diligentée

Marc-Olivier Fogiel annonce avoir tout de même diligenté une enquête interne pour éclaircir la situation. "À l’époque, la plaignante n’en avait pas fait part. On verra ce qu’il en ressort, poursuit-il. Nous ne minimisons pas cette accusation ni ne lui donnons une dimension disproportionnée. À la suite de la vague #MeToo, les RH d’Altice (propriétaire de BFM et RMC) ont été confrontées à deux affaires depuis deux ans. Mais rien concernant Jean-Jacques Bourdin”.

Ce dernier est, de fait, également maintenu pour sa nouvelle émission politique en prime time, “La France dans les yeux”, qui sera lancée mardi 18 janvier en présence de Valérie Pécresse en première invitée.

“La position du groupe est très claire. Il n’y a rien qui empêche Jean-Jacques Bourdin de faire son travail. Une simple plainte ne justifie pas le fait de disqualifier quelqu’un. Du côté de Valérie Pécresse, elle nous a confirmé qu’elle maintenait sa présence”, balaie le directeur général de la chaîne.

“J’obtiens toujours ce que je veux”

Le journaliste de RMC et BFMTV Jean-Jacques Bourdin est accusé de tentative d’agression sexuelle par une ancienne journaliste de la chaîne qui a déposé plainte mardi 11 janvier au commissariat du XVIe arrondissement de Paris, a révélé Le Parisien samedi 15 janvier.

Selon le quotidien, les faits remontent à 2013 et se sont déroulés à Calvi, en Haute-Corse. Cette ancienne collègue accuse notamment Jean-Jacques Bourdin d’avoir tenté de l’embrasser de force dans une piscine. “J’obtiens toujours ce que je veux”, lui aurait-il lancé après qu’elle se soit débattue. Par la suite, il lui aurait envoyé des SMS et des mails pendants plusieurs mois. Elle ne lui aurait jamais répondu. Dans le seul message qu’elle a transmis aux enquêteurs, envoyé un an après les faits, il lui aurait écrit: “Tu me tentes tous les matins... j’aime ton regard.”

La journaliste, qui souhaite rester anonyme, a indiqué au Parisien porter plainte huit ans plus tard malgré la prescription des faits, car elle ne se sent plus menacée. “Je ne suis plus une jeune journaliste effrayée de perdre mon poste et je sais que je n’avais pas à subir ce que j’ai subi”, a-t-elle déclaré. Le quotidien précise que deux autres femmes pourraient témoigner de faits comparables dans les jours à venir.

Également contacté par le journal, Jean-Jacques Bourdin conteste les faits: “Je connais cette personne, et j’ai travaillé avec elle. Je reconnais m’être baigné avec elle dans la piscine de cet hôtel. Mais je n’ai jamais tenté de l’embrasser de force, ni elle, ni jamais personne d’autre.”

À voir également sur Le HuffPost: Bourdin s’agace contre Schiappa (et c’est une habitude chez lui de s’énerver en direct)

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Jean-Jacques Bourdin écarté de BFMTV ? Marc-Olivier Fogiel répond !

LIRE AUSSI

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles