Fond de teint : cette astuce naturelle élimine le sébum, la sueur et la peau qui brille lorsqu’il fait chaud… Et en quelques secondes

·1 min de lecture

Matifier la peau lorsqu’il fait chaud est un véritable casse-tête. Mais cette pierre volcanique vient à notre rescousse. De quoi se débarrasser des brillances, du sébum et de la sueur naturellement et en quelques secondes.

Lorsque les beaux jours et la chaleur sont bien installés, l’épiderme se démène face aux températures qui grimpent. A la clé ? Un excès de sébum et de la sueur qui parsèment le visage. Autant de facteurs qui altèrent la tenue de notre maquillage. La poudre fixante aura beau être appliquée en amont, cela n’empêchera pas le fond de teint de filer et le blush de s’estomper au cours de la journée.

Les marques rivalisent d’ingéniosité pour remédier au problème. Après le papier absorbant, place au stick volcanique. C’est sur Tik Tok que cet objet fait des émules. Une utilisatrice maquillée montre en vidéo l’état de sa peau. Son épiderme brille, l’excès de sébum est présent. Elle se munit d’un stick de la marque Revlon et le passe sur l’ensemble de son visage. Aucun montage, la brillance disparaît sous l’effet absorbant de la pierre volcanique. L’utilisatrice l’assure : son fond de teint n’est pas retiré suite au passage de la pierre. Le caillou volcanique unifie le teint sans altérer son maquillage qui reste en place.

Une pierre virale

Tout simplement bluffante, la démonstration du Revlon Oil-Absorbing Volcanic Roller a été likée plus d’un million de fois. De quoi faire des émules. Ce roll-on matifiant est disponible sur différentes plateformes. Par ailleurs, de multiples versions existent et sont vendues en magasin bio par exemple.

Composé d’une pierre volcanique, le stick volcanique est...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles