Fond de teint : voici pourquoi le maquillage du visage est déconseillé si l’on porte un masque de protection contre le coronavirus

C.L

Afin de lutter contre le coronavirus, l’hygiène est plus que jamais au cœur des préoccupations. Cela inclus le port d’un masque de protection. Or, ce dernier ne fait pas toujours bon ménage avec notre maquillage. Cela peut impacter la peau de notre visage.

Au début du mois d’avril, les Français étaient invités par le ministère de la Santé à porter des masques de protection contre le coronavirus. Qu’il soit fabriqué artisanalement ou acheté en pharmacie et commerce, ce masque apparaît alors comme une mesure barrière supplémentaire afin de lutter contre la pandémie. S’il apparaît nécessaire face à la propagation du virus, il peut aussi engendrer inconfort et désagrément. Sortir le visage couvert n’est pas dans nos habitudes. Ainsi, cela incite certaines personnes à toucher ce masque, le replacer ou carrément le baisser sous le menton pour respirer ou s’exprimer. Des gestes à bannir. D’autres encore peuvent relever des réactions cutanées engendrées par le port prolongé de cet accessoire. En mars dernier, les visages marqués des personnels soignants faisaient le tour du monde. Rougeurs, empreintes des masques et ecchymoses témoignaient des effets de ces protections vitales.

Masque de protection et maquillage ne font pas bon ménage

Joshua Zeichner, dermatologue explique à Refinery29 que ces conséquences visibles sur l’épiderme résultent de la « nature occlusive » du masque de protection. « La protection de votre visage avec un masque crée un environnement humide et chaud pour votre peau, car votre respiration est emprisonnée ». Et l’expert de préciser : « Cela peut entraîner une accumulation de sueur et de sébum sur l’épiderme qui se situe sous le masque et...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :