Foot féminin : la Fédération américaine confrontée à une pratique « systémique » d’abus sexuels

© Getty Images

Après l’affaire Larry Nassar, qui avait secoué la Fédération américaine de gymnastique, cette fois c’est le football féminin qui est au cœur d’une enquête pour des agressions sexuelles.

Une enquête indépendante met en lumière une pratique « systémique » d’agressions sexuelles et autres abus dans le football féminin américain. Plusieurs joueuses professionnelles, dont des jeunes et certaines membres de l’équipe nationale, comptent parmi les victimes.

Cette enquête, menée par l’ancienne procureure générale des États-Unis, Sally Yates, et le cabinet d’avocats King & Spalding a établi « des commentaires à connotation sexuelle, des avances, des attouchements non désirés et des rapports sexuels forcés » au sein de la Ligue nord-américaine (NWSL) et même au-delà, dans des structures dédiées aux jeunes joueuses.

Ces comportements « sont devenus systémiques, englobant de multiples équipes, entraîneurs et victimes », a écrit Yates dans son rapport, précisant que « ces abus, au sein de la NWSL sont en fait enracinés dans une culture plus profonde du football féminin, qui brouille les frontières entre coaches et joueuses ».

L’enquête avait été diligentée il y a un an par la présidente de la Fédération (USSF) Cindy Parlow Cone, dans le sillage, d’accusations d’agressions sexuelles portées par deux joueuses à l’endroit de l’entraîneur anglais Paul Riley, alors licencié par le North Carolina Courage. Un autre coach, Richie Burke, qui dirigeait le Washington Spirit, avait aussi été limogé après une enquête pour agressions verbales et harcèlement moral.

Le rapport de 172 pages comprend des entretiens...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi