Publicité

Football: onze joueurs et un entraineur arrétés pour corrution en Chine

Football: onze joueurs et un entraineur arrétés pour corrution en Chine

C’est l'un des plus gros scandale de ces dernières années en Chine : la commission indépendante contre la corruption (ICAC) a déployé pas moins de 100 agents lundi pour arrêter 23 personnes. Celles-ci sont soupçonnées de corruption, de manipulation de résultats et de paris illégaux, a déclaré Kate Cheuk, responsable de l'enquête au sein de l'ICAC, lors d'une conférence de presse mardi.

Le nom de l’équipe en question n’a pas été divulgué mais certaines statistiques ont permis à la presse locale d’émettre des hypothèses : l’équipe évoluerait en première division et compterait huit victoires en 26 matchs. C’est le cas de Happy Valley, 10e du championnat comptant plusieurs titres en de champion en 70 ans d’histoire.

Des bookmakers aux commandes

Les joueurs étaient généreusement payés : pour chaque match, les commanditaires versaient jusqu’à 10.000 dollars HK, soit 1200 euros, en fonction des performances. "Il ne s'agissait pas de savoir s'ils avaient bien joué, mais s'ils avaient bien réussi à feindre (leur performance) ou s'ils avaient pu aider à manipuler les résultats".

Le but était simple : s’arranger pour perdre face à un rival annoncé plus faible ou essayer d'atteindre un score donné peu probable correspondant à une cote élevée chez les bookmakers. Certains joueurs et les commanditaires pariaient en parallèle de ces résultats. L'ICAC doit encore déterminer le montant total de l'argent en jeu, l'enquête étant toujours en cours. Affaire à suivre.

Article original publié sur RMC Sport