La footballeuse Sara Bjork Gunnarsdottir discriminée pendant sa grossesse par l’Olympique lyonnais

© JONATHAN MOSCROP/GETTY IMAGES EUROPE/Getty Images via AFP

L’ancien club de la joueuse islandaise a été condamné à verser 82 000 euros.

La footballeuse islandaise Sara Bjork Gunnarsdottir a révélé mardi 17 janvier que son ancien club de Lyon ne l'avait pas payée totalement lors de sa grossesse en 2021, une perte de salaire qu'elle a fait rétablir par le Tribunal du football de la Fifa.

Dans une décision de la chambre de résolution des litiges du tribunal de l'instance datant de mai 2022, consultée mardi par l'AFP, l'Olympique lyonnais a été condamné à verser environ 82 000 euros à la joueuse islandaise, dont le salaire avait brusquement chuté à partir d'avril 2021 et jusqu'à la naissance de son fils, en novembre 2021.

« Cela fait partie de mes droits et cela ne peut pas m'être contesté, même par un club aussi grand que Lyon », martèle la joueuse de 32 ans dans une tribune publiée par la plateforme The Players' Tribune.

Ce succès devant la Fifa « sonne comme une garantie de sécurité financière pour toutes les joueuses qui veulent avoir un enfant durant leur carrière », ajoute celle qui évolue désormais à la Juventus Turin.

Une « décision historique » dans le football

Le syndicat mondial des joueurs (Fifpro), qui a accompagné la joueuse dans ses démarches judiciaires, a souligné une « décision historique », « la première de ce type depuis la mise en place des règlements de la Fifa en matière de maternité, en janvier 2021 ».

La Fifa a en effet mis en place différentes mesures censées protéger les joueuses décidant d'avoir un enfant au cours de leur carrière,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Kheira Hamraoui : la footballeuse fond en larmes en évoquant son "calvaire"

A lire aussi