Les footballeuses vénézuéliennes dénoncent les abus sexuels d'un ex-sélectionneur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des joueuses vénézuéliennes, dont la star du football féminin Deyna Castellanos, ont dénoncé mardi les abus sexuels de leur ancien sélectionneur, le Panaméen Kenneth Zseremeta.

En 2020, « une de nos coéquipières nous a confessé qu'elle avait été abusée sexuellement depuis l'âge de 14 ans par l'entraîneur », des faits qui remontent à 2014, indique un texte signé par 24 joueuses et diffusé sur les réseaux sociaux par Denya Castellanos, l'attaquante de l'Atletico Madrid, qui figurait parmi les trois meilleures joueuses au monde en 2017.

Lire aussi >>> Le sport au féminin : sexisme inévitable ?

Le texte ne donne pas l'identité de la victime. Zseremeta, qualifié de « monstre », a dirigé plusieurs sélections nationales vénézuéliennes de 2008 à 2017, gagnant deux fois le titre sud-américain des moins de 17 ans et qualifiant trois fois cette catégorie d'âge pour les Mondiaux avec deux places de demi-finalistes en 2013 et 2016.

Rompre le silence

« Nous avons décidé de rompre le silence pour éviter que les situations d'abus et harcèlement physiques, psychologiques et sexuels commis par l'entraîneur de football Kenneth Zseremetra ne fassent d'autres victimes », indique le texte. « Après les révélations, différentes coéquipières ont évoqué des expériences de harcèlement, des questions et invitations anormales, des chantages pour rester dans la sélection, des demandes de cadeaux hors de contexte, des massages et autres...», précisent les joueuses. Invoquant « des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Déclic - Marie Albert : "J’étais journaliste, malheureuse et dépressive. Je subissais des violences sexuelles et sexistes. Et puis j’ai eu un déclic" :

A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles