Foules dans les rues, bars et boîtes de nuit ouverts... Ces pays où on goûte à la « vie d’avant »

Alors que la France métropolitaine vit encore avec des mesures strictes pour contrôler la flambée des cas de Covid-19, quelques régions du monde se déconfinent, redonnant petit à petit à leurs habitants le goût du quotidien avant le Coronavirus. Ce lundi 12 avril, nos voisins britanniques ont retrouvé des morceaux de la vie « normale », avant la pandémie. Le Royaume-Uni, qui a été particulièrement touché (avec plus de 127 000 morts, c’est le pays d’Europe enregistrant le plus de décès), a en effet levé un certain nombre de restrictions mises en place pour lutter contre la propagation du Covid-19. Cette suppression des mesures intervient après l’instauration d’un confinement strict, depuis janvier, voire fin décembre pour certaines régions (dont Londres), et d’une campagne de vaccination massive, qui ont permis l’amélioration de la situation sanitaire. Les britanniques peuvent désormais retrouver leurs amis en terrasse ou organiser une virée shopping. Bien avant le Royaume-Uni, d’autres pays ont pris des décisions similaires, voire ont pu opérer un retour quasi-total à la normale, pour la plus grande joie de leurs habitants. Lire aussi >> Confinement : comment gérer les enfants à la maisonDanser en Nouvelle-Calédonie, se restaurer en Espagne Alors que les Britanniques profitent d’un peu de liberté retrouvée, les Français de Nouvelle-Calédonie font de même, bien loin de la métropole. Le virus du Covid-19 ne circule plus et les mesures mises en place depuis le 9 mars ont été levées. Depuis le dimanche 11 avril, le territoire est déconfiné, les boîtes de nuit comme les lieux de culte ou encore les écoles vont rouvrir. L’Espagne a fait le choix d’ouvrir les bars, restaurants et commerces catégorisés comme « non essentiels » avec des restrictions variables en fonction des régions. Les mesures restrictives sont prises au niveau régional, en fonction des données épidémiologiques locales. Les déplacements entre régions étant extrêmement limités voire interdits, certains Espagnols peuvent ainsi être confinés pendant que d’autres profitent d’un repas au restaurant. Aller à la salle de sport en Israël, au musée en Australie Début mars, Israël, qui avait mis en place une campagne de vaccination massive dès janvier (plus de la moitié des Israéliens est complètement vaccinée), a débuté le déconfinement de sa population, autorisant la réouverture des bars et des restaurants, mais aussi des salles de sport, des piscines, des hôtels, des lieux de culte, des centres commerciaux et de certaines écoles. L’accès à certains lieux dépend cependant de la détention d’un passeport spécial réservé aux vaccinés ou aux guéris du Covid-19. D’autres assouplissements ne concernent que les villes où le virus circule peu. Le maintien de la distanciation sociale, notamment le port du masque, est toujours de rigueur, mais certains Israéliens peuvent ainsi tout de même retrouver leurs anciennes habitudes. Pour sa part, l’Australie, tout comme Taïwan ou la Nouvelle-Zélande, est l’un des pays où le plus d’endroits sont accessibles au public. Même si des confinements locaux sont encore de vigueur quand des cas de Covid sont repérés, et que la distanciation sociale est de mise, les cafés, les bars et les restaurants sont ouverts, ainsi que les musées, les galeries et les bibliothèques. Les parcs et les zoos sont ouverts dans certaines régions d'Australie, en raison de l'éloignement social et de la mise en place de jauges. Les cinémas, les salles de concert, les théâtres, les arènes, les auditoriums, les stades, les boîtes de nuit sont aussi accessibles dans certaines régions.