Frédéric Mitterrand frappé enfant : il revient sur ce traumatisme

·1 min de lecture

Frédéric Mitterand vient de sortir, ce jeudi 26 novembre 2020, son nouveau livre intitulé Une drôle de guerre. Il y a trois jours, il était interviewé par Laure Adler au micro de France Inter. Il avait ainsi parlé de son frère aîné Jean-Gabriel, qui a été touché par le coronavirus, mais pas seulement. En toute transparence, l'écrivain et ancien politique de 73 ans est aussi revenu sur son enfance compliquée. Il a ainsi déclaré avoir été battu par sa gouvernante et ce, "souvent d'une manière injuste".

"Je pense que j'ai intériorisé cette peur d'une manière très très forte", explique Frédéric Mitterand, en soulignant avoir été, de ce fait, un enfant "charmant, gentil, poli, travailleur et dissimulé". Cette femme qui travaillait pour la famille a fait partie de son quotidien pendant longtemps. De quoi lui avoir permis de comprendre "les enfants qui ne dénoncent pas" la maltraitance qu'ils subissent, puisque lui-même n'en a pas parlé à sa mère, "qui ne se rendait pas compte de la situation" au moment des faits. "Au fond, j'étais devenu son complice. Si elle me frappait c'était que j'avais tord", souligne Frédéric Mitterand, qui a été marqué au fer rouge par cette triste expérience.

Une profonde "peur de l'injustice"

"Je pense que ça a beaucoup compté dans ma vie (...) Plusieurs fois je me suis dit, adulte, que j'irais la voir pour lui demander ce qui s'était passé et puis finalement j'ai laissé tomber. Je me suis dit que ce n'était pas (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Thanksgiving : Chrissy Teigen, Gwyneth Paltrow, Reese Witherspoon… Les stars en famille
David Hallyday fait de rares confidences sur son fils Cameron
Antoine Griezmann en colère : sa sœur revient sur son dernier message engagé
Gil Alma : ce drame qu'il a vécu à seulement 8 ans
Asia Argento en deuil : elle annonce la mort de sa mère