Fracture du coude : symptômes, traitement, plâtre, rééducation, temps de guérison

Istock/wutwhanfoto

Comme dans la plupart des fractures, la facture du coude se traduit par une douleur intense et l’apparition d’un œdème. Plier le bras est pratiquement impossible, en raison de l’intensité de la douleur.

Comme le souligne le Manuel MSD, les fractures du coude peuvent impliquer différents os :

Dans les cas les plus sévères, on peut apercevoir l’os : c’est la fracture ouverte du coude.

Les fractures du coude, et notamment de l’extrémité inférieure de l’humérus, surviennent fréquemment chez les enfants. Elles sont le plus souvent dues à une chute en avant, bras tendu. Elles peuvent aussi s’observer chez les sportifs pratiquant des activités dans lesquelles des chutes brutales peuvent survenir.

Les symptômes d’une fracture du coude sont une importante douleur d’apparition brutale au niveau de l’articulation, et une enflure (œdème) de la zone. La mobilité du coude est soit considérablement réduite, soit impossible. Un côté du coude est particulièrement sensible au toucher. Il ne faut pas prendre les fractures du coude à la légère. En effet, lorsque c’est l’extrémité inférieure de l’humérus qui est fracturée, ou en cas de fracture déplacée, des artères peuvent également être lésées, avec un risque de saignements dans l’articulation. En cas d’atteinte de l’artère brachiale, le coude et le poignet peuvent devenir raides de manière irréversible, indique le Manuel MSD. Certains nerfs peuvent également être touchés (nerf radial ou médian), avec le risque d’entraîner un engourdissement de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite