Fracture du tibia : symptômes, durée d'immobilisation, temps de guérison, rééducation

Istock/Michael Edwards

Un accident de la voie publique ou une chute peuvent provoquer une fracture du tibia. Sa gravité est variable selon son type. Découvrez les symptômes et les traitements possibles de cette blessure.

La jambe est la partie du corps située entre le genou et la cheville. Elle se compose de deux os : le tibia et le péroné. Une fracture de la jambe atteint soit le tibia, soit le péroné. La fracture touche souvent les deux os en même temps, dans la mesure où ils sont reliés. Des traumatismes sont dans la majorité des cas à l’origine d’une fracture du tibia. Les activités sportives sont généralement en cause. La fracture peut être simple ou complexe. Elle est simple si la fracture n’est pas déplacée : la fracture est unique et les deux os sont alors alignés. Elle est complexe si elle est déplacée : deux traits de fracture sont alors présents au minimum. Si elle comporte plus de quatre fragments, la fracture est dite comminutive. Par ailleurs, la fracture du tibia peut être ouverte ou fermée. Une fracture ouverte présente une ouverture cutanée au niveau de la blessure. Des risques infectieux sont possibles dans ce cas. Lorsque la peau est indemne, il s’agit d’une fracture fermée. Dans la majorité des cas, les fractures du tibia sont simples et fermées. Les fractures ouvertes du tibia concernent en moyenne dix-sept personnes sur 100 000 d’après la Revue Médicale Suisse. Selon l'Assurance maladie, la fracture de la jambe est fréquente chez les enfants en particulier chez les garçons lors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite