Fracture verticale du pénis : est-ce que ça arrive souvent ?

·1 min de lecture

La fracture du pénis

La fracture du pénis est un accident classique. Elle consiste en une déchirure de la membrane qui entoure la verge (l'albuginée). Elle survient à l'occasion d'un faux mouvement, sous la pression quand la verge se plie. L'homme perçoit une douleur vive, et sous l'effet de l'hématome, le pénis double de volume et devient tout noir.

La fracture du pénis est fréquente lors la pratique de deux positions sexuelles : l'Andromaque (la femme assise sur l'homme) et la levrette. En effet, lors de l'Andromaque, quand la femme veut donner du plaisir à son partenaire, elle va effectuer des mouvements de haut en bas. Si jamais le pénis sort du vagin, il peut se plier et rentrer en contact avec une zone dure. De la même manière, pendant une levrette, le pénis peut sortir du vagin et si la femme a bougé, l'homme peut se cogner sur une zone dure comme le périnée.

>> Un tout premier cas de fracture verticale. Jusqu’à présent, tous les cas rencontrés par les médecins faisaient état d’une fracture transversale de l’albuginée. Mais pour la première fois, les médecins britanniques viennent d'opérer un homme de 40 ans souffrant d'une fracture verticale du pénis. Un cas suffisamment exceptionnel pour avoir l'honneur du British medical journal. Opéré immédiatement, ce patient a pu reprendre une activité sexuelle dans les 6 mois suivant la blessure, obtenant des érections de la même qualité que celles d'avant la blessure, niant toute courbure du (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Sexualité tantrique : qu’est-ce que c’est ?
Regarder du porno peut-il booster notre sexualité ?
Mon amant n'est pas doué au lit !
Connaissez-vous (toutes) les zones érogènes féminines ?
Crise de la quarantaine : mythe ou réalité ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles