Frais médicaux : les clés de la réforme

Le reste à charge est désormais supprimé pour certaines dépenses d’optique et dentaires. La facture s’allège aussi pour les aides auditives.

Paris Match. Quels changements sont intervenus au 1er janvier ?
Albert Lautman. La réforme du “reste à charge zéro”, entamée en 2019, entre dans sa deuxième phase. Sous réserve d’avoir souscrit un contrat complémentaire santé responsable, vous pouvez bénéficier du remboursement intégral – par la Sécurité sociale et votre mutuelle – d’équipements de qualité obligatoirement compris dans le panier “100 % santé” en matière d’optique. Une prise en charge identique concerne aussi -certains actes du panier “100 % santé” dentaire. Pour les autres, il faudra attendre 2021. Le reste à charge a été abaissé à 450 € pour les prothèses auditives incluses dans cette offre, avant le plein effet de la réforme l’an prochain.

Qu’en est-il en matière d’optique ?
Votre opticien est tenu de vous -présenter un devis avec au moins une offre “100 % santé”. Celle-ci est composée d’une sélection de lunettes de vue intégralement remboursables, aux tarifs plafonnés. Le panier comprend une trentaine de montures d’un montant d’environ 30 €. Les verres couvrent l’ensemble des besoins de correction, tout en répondant à des critères de qualité techniques (traitement antireflet et antirayures) et esthétiques (amincissement).

"

Cette réforme n’aura pas de retentissement significatif sur le tarif des mutuelles

"

Y a-t-il d’autres options ?
Vous êtes libre de choisir l’offre la mieux adaptée à vos besoins. Et de vous décider, par exemple, pour un équipement mixte avec des verres retenus dans le panier “100 % santé” (sans reste à charge), mais une monture à prix libre. Dans ce cas, le remboursement s’effectuera selon les conditions prévues par le contrat de votre mutuelle, dans la limite de 100 € par monture.

Qu’en est-il pour les soins dentaires ?
Le(...)


Lire la suite sur Paris Match