Les Français les plus aisés sont « nettement plus riches qu’il y a 20 ans », selon un rapport

Les mesures fiscales de 2017 ont été très avantageuses pour les ménages les plus aisés.

À partir de quand est-on considéré comme « riche » ? Dans la deuxième édition de son « rapport sur les riches en France », qui vise à nourrir un « débat informé » sur ce sujet, l'Observatoire des inégalités propose de définir un « seuil de richesse », de la même manière que l'Insee définit un « seuil de pauvreté ».

Lire aussi >> Comment reprendre le pouvoir sur votre argent

En fixant ce seuil à deux fois le revenu médian – soit 3.673 euros par mois pour une personne seule, impôts déduits, ou 7.713 euros pour un couple avec deux enfants –, 4,5 millions de Français sont riches, soit 7,1% de la population, détaillent les auteurs du rapport, Anne Brunner et Louis Maurin.

Une part des « riches » qui a baissé

La part des Français pouvant être considérés comme « riches » a baissé de 8,6% à 7,1% entre 2010 et 2019, ce qui ne veut pas dire que les plus aisés se sont appauvris mais que les inégalités ont légèrement reculé, selon les calculs publiés mercredi par un organisme indépendant.

La baisse de la proportion de ménages riches entre 2010 et 2019 s'explique notamment par les mesures fiscales décidées en 2011 et 2012, qui ont affecté les hauts revenus, et par les mesures en faveur des classes moyennes décidées en 2019 pour répondre à la colère des Gilets jaunes.

Éclairer un débat sur « la justice et le mérite »

Malgré tout, les riches sont « nettement plus riches qu'il y a 20 ans », a observé M. Maurin : entre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles