• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

François Hollande et Julie Gayet : la tactique qu'ils ont empruntée à la reine Elizabeth II après le "Gayetgate"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

François Hollande et Julie Gayet auraient pu tenter de se défendre après la publication des photos volées qui ont dévoilé leur relation, en 2013 dans Closer. Ils ont préféré laisser passer la tempête. À ELLE, le mardi 28 septembre 2021, Gaspard Gantzer, qui était chef du pôle communication de l'Elysée lorsque le scandale a éclaté, est revenu sur l'affaire, et sur la manière dont l'ancien président de la République avait décidé de réagir. Ou plutôt de ne pas réagir. "Nous, nous avons vraiment subi les Unes de Closer ou de Voici", a confié l'ancien conseiller présidentiel, camarade d'Emmanuel Macron à l'ENA. "Nous ne pouvions qu'encaisser les attaques, car François Hollande ne voulait pas s'exprimer sur sa vie privée. Il ne souhaitait pas que ses agissement personnels rejaillissent sur la fonction présidentielle."

Cette non-réaction leur a été inspirée par une personne illustre : "Nous avons donc fait le choix d'adopter la com' de la reine d'Angleterre : 'Never complain, never explain' ['ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer', ndlr.]." Avec le recul, Gaspard Gantzer a déclaré ne pas être "sûr que ce soit la communication adéquate". "Notre époque privilégie ceux qui assument leur vie privée tapageusement, dans ses moindres détails. Les gens aiment les personnalités qui revendiquent leurs plus petits écarts de façon expansive et démonstrative", a-t-il expliqué.

Ce n'est pas le seul scandale que François Hollande a essuyé pendant son mandat. En 2014, Valérie Trierweiler a publié (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles