• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

François Mitterrand : Claire, sa dernière jeune maîtresse secrète, menacée de mort

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 6 octobre 2021, un nouvel ouvrage devrait faire beaucoup de bruit sur la scène médiatique. Solenn de Royer, grand reporter au Monde, publie en effet Le Dernier secret, un livre qui relate l'histoire d'amour secrète entre l'ancien président de la République François Mitterrand et une jeune étudiante prénommée Claire. Une relation étalée de 1988 à sa mort en 1996 qui souffrira de l'imposante différence d'âge entre le président socialiste et sa maîtresse, âgée de 22 ans lors de leur rencontre, soit 50 ans de moins que l'homme d'Etat, connu comme un "homme à femmes". "Elle ne pense qu'à lui. A l'instant où elle va le retrouver. [...] Lui n'aime pas qu'elle sorte, il aimerait la garder pour lui seul" écrit notamment la journaliste. François Mitterrand et Claire vivront leur histoire d'amour de façon cachée pendant 8 ans, de peur que des révélations ne viennent entacher le mandat du président de la République, dont l'entourage fera tout pour que le scandale potentiel ne voit jamais le jour.

Solenn de Royer raconte en effet que la jeune maîtresse a été menacée de mort afin de la faire taire. "Claire se souvient aussi du geste de Michel Charasse, le fidèle conseiller, à qui François Mitterrand pouvait tout demander, le gardien des secrets. Dans une voiture qui filait quai Voltaire, le mamelouk du président, qu’elle aimait bien pourtant, l’avait regardée d’un drôle d’air en faisant glisser lentement son pouce sous sa gorge : 'Si tu parles…'" écrit la journaliste dans son ouvrage. Des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles