François Mitterrand : les rares confidences de sa fille cachée Mazarine Pingeot

·1 min de lecture

François Mitterrand est un personnage pour le moins complexe. Président de la République de 1981 à 1995, la fin de son deuxième mandat à l'Elysée est marquée par une révélation des plus inattendues : en 1994, Paris Match révèle au yeux du monde l'existence de sa deuxième famille. François Mitterrand entretient depuis près de 30 ans une relation extra-conjugale avec l'historienne de l'art Anne Pingeot, avec qui il a une fille illégitime, Mazarine, qu'il a reconnu en 1984 devant notaire. L'affaire est un scandale national, d'autant que le président a tout fait pour la cacher aux Français à grands coups de censure. Mais c'est aussi un véritable bouleversement pour la jeune femme, 20 ans à l'époque.

Le 10 mai 2021 marquera le 40e anniversaire de l'accession au pouvoir de François Mitterrand. Pour l'occasion, le magazine L'Obs publie un grand dossier sur le président socialiste, avec notamment un entretien avec sa fille Mazarine Pingeot. Cette dernière révèle entre autres que son père lui avait lancé un "Prépare-toi", sentant venir le moment de la grande révélation, qui n'en sera pas moins un choc. "C'était horrible : le monde s'effondrait. Toute ma raison d'être qui était le secret, ce qui faisait mon identité, s'effondrait. Il fallait continuer comme si de rien n'était, mais en réalité, je n'avais plus aucun repère. J'ai mis du temps à vivre avec ça" raconte Mazarine Pingeot. Un bouleversement qu'elle vivra de manière très violente : "J'avais l'impression d'une sorte de viol symbolique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles