• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

François Mitterrand : sa dernière relation amoureuse avec une étudiante de 50 ans sa cadette

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Fin août 2021, les éditions Grasset annonçaient, dans un communiqué, la sortie d'un ouvrage qualifié de "récit amoureux" entre François Mitterrand et une jeune étudiante de 50 ans sa cadette. "Ils s'aimeront à huis clos, jusqu'à la fin, en 1996", ajoutait l'éditeur. A quelques jours de la sortie de l'ouvrage, le 6 octobre, le journal Le Monde publie quelques extraits du Dernier secret, écrit par Solenn de Royer, grande reporter du quotidien. Ce livre révèle un pan inédit de la vie du Président : sa liaison entre 1988 et 1996 avec une très jeune femme, prénommée Claire. Tout commence en 1984. Claire, 18 ans, quitte sa ville de Limoges pour Paris, afin d'y suivre des études de droit. Pour se démarquer de ses parents, électeurs de droite, elle prend sa carte au Parti socialiste, s'investit dans le syndicalisme étudiant... et rêve de rencontrer François Mitterrand.

Grâce à un ami, elle y parvient et le croise plusieurs fois, lors de déplacements du chef de l'Etat. Petit à petit, un lien s'établit. "En 1988, une relation amoureuse commence à se nouer, à l’initiative de Claire, qui invite le Président dans son petit appartement de la rue du Four, à Paris. Elle se rend très fréquemment à l’Elysée, et participera même, par la suite, à des voyages officiels." Il l’appelle tous les jours, au moins deux fois. Le matin et le soir, écrit la journaliste. "Tu te rends compte, il m’a réveillée tous les matins pendant huit ans." Leur relation est intense. "Elle ne pense qu'à lui. A l'instant où (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles