Comment François Morel a trouvé le thème de son album… dans un vide-grenier

·1 min de lecture

Le comédien François Morel fait feu de tout bois : théâtre, cinéma, télévision, chronique radio, musique… L'artiste, qui se décrit lui-même comme un "fantaisiste", était l'invité d'Anne Roumanoff dans l'émission Ça fait du bien, mercredi sur Europe 1, pour raconter l'itinéraire de son nouvel album, François Morel chante Yves-Maris Le Guilvinec, en duo parfois avec Bernard Lavilliers et Juliette. 

Tout commence à Saint-Lunaire, pas très loin de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine. Par un dimanche après-midi ensoleillé, François Morel décide de passer faire un tour dans un vide-grenier avant d'aller à la plage. "Je suis tombé sur un fascicule d'Yves-Marie Le Guivinec (1870-1900). Sur la première page, il y avait la chanson 'La Cancalaise'. C'est une chanson que chantait mon grand-oncle Octave. C'est là que je me suis dis que depuis le décès d'Octave, je n'entendais plus cette chanson. J'ai alors acheté le fascicule et j'ai découvert des oeuvres intéressantes", raconte-t-il. 

François Morel a alors fait appel à son ami et chanteur Antoine Salher. Les deux artistes se sont mis à travailler sur la retranscription de ces textes et ont composé l'album mais aussi un livre, Tous les marins sont des chanteurs.

"Moi aussi, je trouve ce garçon bizarre"

Car François Morel ne s'est pas arrêté aux chansons du marin Yves-Marie Le Guilvinec. Il a fait des recherches sur la vie du breton, avec l'aide du romancier et cinéaste Gérard Mordillat. À côté de l'album, une biographie du marin mort à l'âge d...


Lire la suite sur Europe1