François Reynaert raconte l'Amérique méconnue d'avant la colonisation européenne

·1 min de lecture

Dans son livre La Grande Histoire des Nouveaux Mondes,  le journaliste François Reynaert tente de raconter l'histoire de la Polynésie et des Amériques à partir de sources historiques locales, plutôt que de celles issues de colons européens. Invité mercredi de Culture Médias, il explique ce que les historiens ont pu découvrir par cette méthode, et qu'il a compilé dans son nouveau livre. La première partie de son livre est consacrée aux Amériques, avec une distinction appuyée entre l'Amérique du Nord et l'Amérique latine.

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

François Reynaert raconte notamment les civilisations qui se sont succédé autour de ce qu'est devenu le Mexique. Des civilisations aux traits culturels communs tels que la pyramide à degrés, les sacrifices humains, la culture du cacao ou le calcul en base 20. 

Un jeu semblable au foot, où l'équipe perdante était parfois sacrifiée 

Plus surprenant, ces civilisations jouaient à un jeu de balle très ritualisé, une sorte de football avant l'heure. "C'est extraordinaire, parce qu'encore aujourd'hui, quand on va visiter les sites de ce qu'on appelle la Méso-Amérique, on trouve toujours quelque chose qui ressemble à un stade", se réjouit-il. "Ça veut dire qu'il y avait une pelouse avec autour des gradins, on les voit encore dans certains endroits. Et là-dedans, on joue un jeu de balle. Il y avait deux équipes qui sont face et il y a une balle que l'on pousse avec les hanches et les avant-bras. On n'a pas l...


Lire la suite sur Europe1