Françoise Hardy : ce petit plaisir "qui faisait beaucoup rigoler" Jacques Dutronc

·1 min de lecture

Une passion de père en fils. Alors qu'il savoure les joies de retrouver son public chaque soir lors de sa tournée Frenchy Essentiel à travers toute la France, Thomas Dutronc, qui doit jouer quelques jours à Marseille, en a profité pour répondre aux questions du Midi Libre. Le fils de Jacques Dutronc, très inquiet pour sa mère qui se bat contre un cancer, a évoqué sa passion pour le bon vin depuis son plus jeune âge, et ce, sous le regard aguerri de son père. Et pour cause, ce dernier était un véritable sommelier ! Ce qui a d'ailleurs souvent fait rougir Françoise Hardy, qui n'avait jamais vraiment consommé de grand cru avant de rencontrer celui qu'elle surnomme "l'homme de sa vie". Ce qui le faisait beaucoup rire !

Dans les colonnes du Midi Libre, Thomas Dutronc se souvient de sa découverte de l'alcool alors qu'il n'était qu'un jeune adolescent : "J’ai des souvenirs de premières Kronenbourg à treize ans, de ma première coupe de champagne avec Gainsbourg à onze ans, de ma première cuite au Malibu ananas à quatorze ans, mais pas vraiment de mon premier verre de vin", a-t-il expliqué. Pourtant, à la maison, et surtout dans la cave de son père, le vin est une véritable tradition : "Chez lui, le vin est une vraie passion qu’il m’a transmise mais toujours dans un esprit de partage et de convivialité. Pour moi, le vin est très souvent associé à des moments d’échanges et de rires en famille ou entre amis", a-t-il confié.

Si Thomas Dutronc a partagé très tôt cet amour du vin avec son père, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles