« La France des beaufs » : l’intitulé d’une table ronde du Parti socialiste pour son université d’été fait réagir

Provocation utile ou maladresse ? Alors que le Parti socialiste (PS) organise ce week-end son université d’été à Blois (Loir-et-Cher), l’intitulé d’une table ronde prévue samedi fait réagir. La réunion propose de répondre à la question « La France périurbaine est-elle la France des beaufs ? » rapporte Le Parisien.

« Un nouvel exemple du mépris social », a réagi sur X (ex-Twitter) le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. « Au menu des universités d’été du Parti socialiste : gauche caviar et mépris de classe », a tweeté la députée Rassemblement national (RN) des Bouches-du-Rhône Gisèle Lelouis.

Pierre Jouvet, avocat de la France périurbaine face aux « élites parisiennes » qui « pensent que la France au-delà des villes est une France de beaufs »

Le PS se défend, affirmant avoir voulu jouer la carte de la provocation pour alerter sur la situation de la France périphérique. La table ronde sera organisée par Pierre Jouvet, secrétaire général du PS et maire de Saint-Vallier, une ville de 4 000 habitants située dans la Drôme. L’élu se pose en défenseur de la France périurbaine, qu’il juge délaissée par les grandes villes et la capitale. « J’y suis né il y a plus de trente-cinq ans maintenant, j’y vis, j’y suis élu, j’y élève mes enfants », a-t-il déclaré sur RMC.

« J’en ai ras le bol depuis des années du discours tout fait et tout convenu sur la France périurbaine, qui n’est fait et n’est tenu que par des élites parisiennes, qui n’y comprennent rien », déplore l’édile. Sel...


Lire la suite sur LeJDD