France-Namibie: Galthié se défend d'avoir changé de plan après le match contre l'Uruguay

France-Namibie: Galthié se défend d'avoir changé de plan après le match contre l'Uruguay

Beaucoup pensaient que l’encadrement des Bleus allait, une fois encore, laisser les cadres au repos pour le match contre la Namibie (jeudi à 21h), à la Coupe du monde. Il n’en est rien. Préservés contre l’Uruguay (27-12), les tauliers du XV de France vont débuter face à la Namibie. L’équipe dévoilée ce lundi ressemble fortement à celle qui a démarré contre la Nouvelle-Zélande (27-13), à quelques exceptions près, notamment à l’arrière, où Bielle-Barrey est préféré à Gabin Villière.

Devant, le troisième ligne Anthony Jelonch aura lui aussi l’occasion d’enchaîner, tandis que le pilier gauche Cyril Baille effectuera son retour après une blessure au mollet contractée en août. La performance décevante contre l'Uruguay a-t-elle pesé dans les choix du staff ?

>> Coupe du monde de rugby: les infos EN DIRECT

Progresser sur les systèmes offensifs

"On entend le débat sur les compositions d'équipes. On compose nos équipes à la semaine. Il n'y a pas de prévision à long terme des compositions d'équipe, a assuré Fabien Galthié en conférence de presse. On a une vision à long terme, on regarde les performances. On avait une idée sur le début de la compétition avec ce match face aux Blacks qui était clairement identifié, en alignant la meilleure équipe du moment, ça a été un succès pour tout le groupe. A Lille, il était clair que les joueurs avaient besoin de récupérer. Les joueurs savent deux jours après le début de la semaine s'ils sont titulaires. Après Lille, on avait une semaine de sept jours avec la possibilité de remettre les joueurs des Blacks et dès le lendemain du match face à l'Uruguay, c'est l'équipe qu'on a posée. Il n'y pas de changement de cap. c'est un peu la théorie de Darwin avec les espèces qui s'adaptent qui survivent."

En sept participations à la Coupe du monde, la Namibie, 21e au classement World Rugby, n'a jamais remporté le moindre match. Lors de l'édition 2023, les Welwitschias ont encaissé deux lourds revers, face à l'Italie (52-8) puis la Nouvelle-Zélande (71-3). Un carton est donc attendu de la part des Bleus: "On a vu qu'ils avaient encaissé pas mal de points sur les deux premiers matches: on a envie de marquer des points, de marquer des essais mais il faudra respecter notre jeu, être patients", a-t-il expliqué l'arrière Thomas Ramos. "On a aussi envie de progresser sur notre système offensif. On se fixe l'objectif d'être bons sur notre attaque", a-t-il ajouté.

Article original publié sur RMC Sport