France - Nouvelle Zélande: en pleine euphorie, les Bleus appellent à "ne pas s’enflammer"

France - Nouvelle Zélande: en pleine euphorie, les Bleus appellent à "ne pas s’enflammer"

La mission est accomplie. Et avec brio. Opposés à la Nouvelle-Zélande ce vendredi en ouverture de la Coupe du monde de rugby 2023, les Bleus sont parfaitement entrés dans leur compétition en s’imposant 27-13 dans un Stade de France en ébullition.

>> Revivez France-Nouvelle Zélande (27-13)

Candidats déclarés au titre, les hommes de Fabien Galthié n’ont pas tremblé pour s’offrir un succès de prestige et, par la même occasion, infligé aux Blacks la première défaite de leur histoire en phase de poule. Malgré ce scénario parfait, l’heure n’était toutefois pas à l’enflammade à l’issue de la rencontre.

Ramos: "Il ne faut pas s'enflammer"

"C’est une entrée en lice, on n’est pas champions du monde. On est satisfaits mais il ne faut pas oublier qu’il y a match dans six jours (contre l’Uruguay, jeudi à 21h)", a tempéré Grégory Alldritt sur TF1. "On est très contents. Mais la compétition est longue et il ne faut pas s’enflammer", a renchéri Thomas Ramos au micro du diffuseur de la rencontre, tandis que Matthieu Jalibert à appeler à "ne pas s’emballer."

Maintenant que leur compétition est parfaitement lancée, les vainqueurs du Tournoi des VI Nations 2022 vont pouvoir s’atteler à leur nouvelle mission: s’offrir un sans-faute dans ce premier tour pour s’offrir la première place du groupe A. Après l’Uruguay, le XV de France aura rendez-vous avec la Namibie (21 septembre à 21h) puis l’Italie (6 octobre à 21h).

"Ça fait du bien, mais il faut se remobiliser, a ajouté François Cros sur TF1. Ça lance juste la compétition parce que dans six jours on a un autre match. Mais c'est grandiose d'évoluer dans un stade plein avec la ferveur qu'il y a autour de nous. Il faut savourer et basculer sur le prochain match." Le message est passé.

Article original publié sur RMC Sport