La France rend les protections périodiques gratuites dans les universités pour la rentrée 2021

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Jusqu’ici limitées à des initiatives locales, des protections périodiques gratuites seront mises à disposition des étudiantes dès la rentrée prochaine, a annoncé ce mardi la ministre Frédérique Vidal.

La France poursuit sa lutte contre la précarité menstruelle. Les protections périodiques seront gratuites à la rentrée prochaine pour toutes les étudiantes, a déclaré ce mardi la ministre de l'Enseignement supérieur. Dans les prochaines semaines, les résidences universitaires des Crous et les services de santé universitaires seront équipés en distributeurs de protections hygiéniques, a annoncé Frédérique Vidal lors d'une rencontre à Poitiers avec des étudiants. « On vise 1 500 distributeurs et une gratuité complète à la rentrée », a-t-elle ajouté.

Dans l’enseignement supérieur, la précarité menstruelle concernerait 1 personne sur 3. Avec les organisations étudiantes nous travaillons à mettre en œuvre de nouveaux dispositifs pour répondre à cet enjeu. pic.twitter.com/Z42agdTxvS

— Frédérique Vidal (@VidalFrederique) February 23, 2021

En France, selon l'association Règles élémentaires, 1,7 millions de femmes sont victimes de précarité menstruelle. Près d’une femme sur dix renoncerait à changer de protection hygiénique aussi souvent que nécessaire par manque de moyens. Face à ce constat, les députées Laëtitia Romeiro Dias (LaREM) et Bénédicte Taurine (LFI) avaient remis le 11 février 2020, un rapport parlementaire qui formulait 47 recommandations pour lutter contre cette précarité. Parmi les mesures préconisées figurait notamment l’installation de distributeurs de protections menstruelles dans certains lieux...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi