Franciser son prénom : quelles sont les conditions et les démarches ?

En France, il est possible de franciser son prénom, mais à certaines conditions. Seules les personnes sollicitant la nationalité française ou venant de l’acquérir peuvent demander une modification de leur prénom et/ou de leur nom de famille pour faciliter leur intégration. Toute demande doit être justifiée.

Dans quels cas la francisation d'un prénom est-elle possible ?

La loi 72-964 du 25 octobre 1972, relative à la francisation des noms et des prénoms, stipule en effet que « toute personne qui acquiert ou recouvre la nationalité française peut demander la francisation de son nom seul, de son nom et de ses prénoms ou de l'un d'eux, lorsque leur apparence, leur consonance ou leur caractère étranger peuvent gêner l’intégration dans la communauté française ».

Et pour les enfants ? Les mineurs requérant ou obtenant la nationalité française en même temps que leurs parents, peuvent également franciser leur prénom. Les mineurs de 13 ans ou plus doivent exprimer par écrit leur accord.

Comment franciser son prénom ?

Plusieurs possibilités sont permises pour franciser un prénom. Selon le souhait de la personne formulant la demande, il est possible de :

Remplacer un prénom étranger ou des prénoms étrangers par un ou plusieurs prénoms français. En cas de pluralité de prénoms, il est possible de ne pas tous les franciser. Le prénom français peut être la traduction du prénom étranger, ou tout...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles