Fruits et légumes de saison : que manger en décembre ?

Mois de transition entre l’automne et l’hiver, décembre marque un renouveau sur les étals. Si l’on trouve encore quelques légumes synonymes d’automne comme les courges ou même quelques champignons, le froid s'est installé et a apporté avec lui de beaux fruits et légumes à cuisiner en tartes, quiches, soupes, gratins, etc.

⋙ Découvrez nos meilleures recettes hivernales à cuisiner avec les fruits et légumes de décembre.

Les légumes de saison en décembre

Début décembre, il est encore possible de profiter des courges en tous genres (butternut, potimarron, potiron, pâtisson…), de quelques champignons récalcitrants, les derniers brocolis ou chou-fleurs. Mais les stars incontestées des légumes de décembre sont les légumes racines, à savoir carottes, panais, topinambours, navets, betteraves, céleris, radis, salsifis…

On apprécie de les déguster cuits au wok, au four, en accompagnement d’une bonne pièce de viande ou dans une soupe. On joue aussi avec les couleurs ou les formes : les carottes proposent un véritable arc-en-ciel.

Mais les choux ne sont pas en reste, avec le chou classique, mais aussi le frisé ou le chou rouge. Notre favori est bien entendu le chou de Bruxelles que l’on cuisine au four, coupé en deux et arrosé de miel et d’aromates.

Bien entendu, les pommes de terre et oignons sont toujours présents, accompagnés du fidèle poireau pour préparer purées, soupes, tartes, quiches, poêlées hivernales…

Les fruits de saison en décembre

Côté fruits, le début de l’hiver marque le retour des agrumes, notamment les oranges, mandarines et clémentines. Avec leur goût acidulé, on les cuisine aussi bien dans des préparations sucrées comme des gâteaux, tartes, sorbets, crèmes, mais aussi dans des plats salés, pour accompagner une sauce ou une pièce de viande (ou de poisson). Ajoutez quelques rondelles d’orange très sucrée dans une papillote de poisson et le tour est joué !

Les incontournables pommes et poires continuent de nous émerveiller de leurs couleurs chatoyantes. Qu’on les

(...) Cliquez ici pour voir la suite