Fumer fréquemment de la marijuana est lié à un risque plus élevé de crise cardiaque, selon une étude

Le cannabis est la substance psychoactive la plus consommée dans le monde après l'alcool et la nicotine, les adolescents et jeunes adultes en étant les plus gros consommateurs. Si sa consommation peut avoir un usage thérapeutique, elle peut également comporter des risques pour la santé. Une substance chimique nommée delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) est en effet à l’origine d’effets psychoactifs sur le cerveau : confusion, fatigue, capacité réduite à se souvenir et se concentrer, anxiété… Des chercheurs de l’école de médecine de l'université Stanford ont souhaité savoir si les consommateurs s’exposaient aussi à des effets désagréables voire même néfastes sur leur santé cardiaque. Leur étude publiée dans la revue Cell montre que la marijuana favorise un risque accru de maladie cardiaque et de crise cardiaque. En cause, le THC qui provoquerait une inflammation des cellules endothéliales qui tapissent l'intérieur des vaisseaux sanguins ainsi qu'une athérosclérose (durcissement ou épaississement des artères).

« Alors que de plus en plus d'États légalisent l'usage récréatif de la marijuana, les utilisateurs doivent être conscients qu'elle pourrait avoir des effets secondaires cardiovasculaires. », explique ainsi le Pr Joseph Wu qui a mené l’étude. La première partie de ces travaux a consisté à analyser les données génétiques et médicales d'environ 500 000 personnes âgées de 40 à 69 ans. Près de 35 000...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles