Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste » et annule la marche des Fiertés

© Terje Pedersen / NTB / AFP

Un homme a ouvert le feu à l’extérieur d’un pub et d'un club gay du centre d’Oslo dans la nuit de vendredi à samedi. Les autorités norvégiennes enquêtent sur un « acte terroriste » et ont décidé l’annulation de la marche des fiertés qui devait avoir lieu samedi.

Il était environ une heure du matin quand un homme a ouvert le feu à l’extérieur d'un pub puis d’un club gay, en plein centre d’Oslo, faisant deux morts et 21 blessés, dont dix graves. Un témoin des faits, interviewé par le journal norvégien « Verdens Gang » a évoqué « une scène de guerre ». « Il y avait plein de blessés au sol qui avaient des blessures à la tête », a-t-il affirmé.

Le tireur présumé, qui selon un témoin « avait l'air très déterminé sur où il visait », a été arrêté à 01H19, cinq minutes après les premiers signalements. Des civils ont aidé à sa capture ainsi qu'aux premiers soins, selon la police qui a salué « une contribution héroïque ».

Un suspect connu des services de renseignement intérieur

L'auteur présumé de la fusillade est un Norvégien d'origine iranienne de 42 ans connu des services de renseignement intérieur, également chargés de l'antiterrorisme, selon la police d'Oslo. Le suspect avait déjà eu affaire à la police pour des faits mineurs comme port d'un couteau ou encore une condamnation pour possession de stupéfiants.

« Il est soupçonné  d'homicide, tentative d'homicide et acte terroriste », a indiqué un responsable de la police, Christian Hatlo, lors d'une conférence de presse. Le dernier chef d'accusation est motivé par « le nombre de blessés et de tués, le nombre de scènes de crime – au moins trois – et (...) il y a de bonnes raisons de croire qu'il avait l'intention de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles