Publicité

La future méthode de production Tesla divise déjà : révolution ou aberration ?

Tesla a dans l’idée de dynamiter les anciennes méthodes de production automobile pour ses prochaines générations de voitures électriques. Une annonce théorique, pour le moment, mais qui fait déjà débat auprès des experts.

Même en reprenant un processus industriel d’assemblage assez classique, Tesla a déjà réussi à optimiser la production automobile sur les modèles existants. À chaque nouveau modèle, Elon Musk affine encore l’industrialisation pour plus d’efficacité, mais également pour de plus grandes économies. Elon Musk ne veut pas s’arrêter là : il a annoncé le 1er mars 2023 que la prochaine plateforme « next-gen » s’accompagnerait d’une petite révolution sur la manière de produire les autos de la marque.

Selon une analyse parue sur Reuters le 15 mai, c’est autour de cette nouvelle méthode de production que les avis des experts n’aboutissent pas réellement à un consensus. Elle est considérée comme « révolutionnaire » pour certains, quand d’autres spécialistes voient déjà quelques limites et contraintes à surmonter.

Tesla veut ringardiser le modèle de production Toyota

Pour l’industrie automobile, le meilleur exemple de gestion de la production est détenu par Toyota. Ce fut la référence en la matière depuis plusieurs décennies, avec une méthode copiée par de multiples groupes automobiles. Finalement, peu de choses ont changé en 100 ans, depuis que cette façon d’industrialiser des voitures a été mise en lumière par Henri Ford. Tesla a donc déjà cherché à se différencier du géant japonais dans son approche.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Fabrication Tesla Model Y Texas // Source : Tesla