« Quel gâchis », « le désert », « lunaire » : la classe politique fustige le débat Macron-Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au lendemain d’un débat de près de trois heures entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, la classe politique a, lorsqu’elle a pris la peine de réagir, critiqué des interventions peu convaincantes et pas forcément à l’ordre des enjeux actuels.

La classe politique a été plutôt avare de commentaires à la suite du tant attendu débat qui opposait, mercredi 20 avril, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, quatre jours à peine avant le deuxième tour de la présidentielle. Sur les dix ex-candidats défaits au premier tour, seuls Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) ont pris la peine de s’exprimer sur les quelque 2 h 45 de discussions, durant lesquelles les deux prétendants à l’Élysée ont échangé sur huit thèmes préalablement définis.

« Quel gâchis. Le pays méritait mieux », a lascivement tweeté Jean-Luc Mélenchon, qui a de nouveau fait appel au « troisième tour » dont il ne désespère pas de l’issue. Le candidat insoumis, passé à 400.000 voix du deuxième tour derrière Marine Le Pen, escompte conserver l’engouement de ses 21,95 % de voix, possiblement combinées avec celles des autres formations de gauche minoritaires, pour remporter les législatives de juin et imposer au président ou à la présidente une cohabitation.

Quel gâchis. Le pays méritait mieux. Vivement le troisième tour.#debatmacronlepen

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) April 20, 2022

En tout cas, ses soutiens ont regretté que le troisième homme de la présidentielle n’ait pas été présent sur le plateau hier soir. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Jean-Luc Mélenchon absent et ce débat est un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles