Le Général de Gaulle, un "homme à femmes" ? Les très rares confidences de son fils, Philippe de Gaulle

Il se livre comme rarement. A l'occasion de la sortie de l'ouvrage Les photos insolites de Charles de Gaulle, l'Amiral Philippe de Gaulle, fils du Général, a accepté de répondre aux questions de Paris Match, en kiosque jeudi 21 novembre 2019. Etudes, vie à l'Elysée, opinion sur les Présidents de la Ve République, rôle des femmes en politique, secrets de sa forme ou encore confidences sur son père : le fils du Général de Gaulle passe tout en revue. Il a notamment évoqué le mariage de son père avec Yvonne de Gaulle, affirmant que l'homme politique était tout le contraire d'un homme à femmes. "C'était un homme : il regardait les femmes, bien sûr, mais ça ne veut pas dire qu'il les désirait", commence Philippe de Gaulle. "Le Général n'était pas un homme à femmes, il n'avait pas le temps. Les oisifs s'occupent des femmes : on on amène une femme dans sa chambre, le lendemain, on s'aperçoit qu'on est dans la sienne. Dans ce domaine, rien ne change, d'ailleurs, La Rochefoucauld écrivait jadis : 'Sans les femmes, les deux extrémités de la vie seraient sans secours et le milieu sans agrément'".

Philippe de Gaulle poursuit, à propos du mariage de ses parents et plus précisément de sa mère, Yvonne de Gaulle : "Elle était le socle et son mari comptait beaucoup sur elle." Selon lui, elle aurait ainsi "remis de l'ordre" à l'Elysée. Enfin, Philippe de Gaulle s'autorise également quelques compliments sur Bernadette Chirac, elle aussi ex-Première dame, sans hésiter, toutefois, à la comparer à sa mère. "C'est un personnage d'envergure", dit-il à propos de celle qui a partagé la vie de Jacques Chirac. "Elle l'a d'ailleurs montré. D'abord, en soutenant son mari sans jamais le contrer, comme ma mère : et même en lui pardonnant beaucoup de choses... Ce que ma mère n'a pas eu à faire. Elle savait diriger, mais jouait aussi son rôle de femme, ne considérant pas qu'elle n'avait qu'à être 'Président.' Je l'aime bien."

A lire aussi : Quand Emmanuel Macron imite Charles de Gaulle, "pour le fun"

(...) Cliquez ici pour voir la suite