Généreux et ensoleillé : le sandwich Sofrito au mijoté de poulet et chou pickles de Dan Yosha

Madeleine Voisin
·2 min de lecture

Dan Yosha dévoile les secrets de l’une des deux recettes à la carte du Shosh, un « deli » qu’il vient d’ouvrir avec ses quatre associés dans un pop-up culinaire rue Saint-Sauveur à Paris.

Le 18 janvier dernier, à peine un an et demi après son ouverture, le guide Michelin remettait à Shabour sa première étoile. Un restaurant solaire, table gastronomique sur fond de cuisine méditerranéenne, emmené par les chefs Assaf Granit, Uri Navon, Tomer Lanzman et Dan Yosha. Leur dernier projet en date - le quatuor est également à la tête du très réussi Balagan, rue d’Alger à Paris - ? Un « deli », comme on en croise partout dans la Grosse Pomme et en Israël, à la fois épicerie et traiteur où l’on déguste des plats réconfortants, signatures des aïeuls dans ce pays du Moyen-Orient. D’ailleurs, Shosh, le nom de ce nouveau lieu, est le diminutif de Shoshana, prénom très répandu chez les grands-mères de la région, hommage à cet héritage si cher aux quatre compères.

Au menu pour l’instant, deux sandwichs : l’un, végétarien, comprenant omelette aux herbes et parmesan, labneh maison aux olives, pickles de concombre, tomates et herbes fraîches. L’autre, au Sofrito, ragoût typique de la cuisine séfarade espagnole. C’est la recette de ce dernier que Dan Yosha partage avec nous, installé dans les cuisines de son étoilé, rue Saint-Sauveur, dans le très animé quartier du Sentier de la Ville Lumière. Shosh y a en effet posé ses valises en attendant de s’installer dans son adresse pérenne en septembre. S’il s’agit de street food à déguster à emporter, ne vous méprenez pas : le mijoté de poulet, pois chiches et pommes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi