Gérald Darmanin accusé de viol : la justice vient de trancher

Stephane Lemouton / Bestimage

Nouvel (et ultime ?) épisode dans le bras de fer judiciaire entre Gérald Darmanin et Sophie Patterson-Platz. Depuis 2017, cette ex-adhérente de l'UMP accuse l'actuel ministre de l'Intérieur de viol et de harcèlement sexuel. La justice a à nouveau tranché dans ce dossier ultra-sensible et politiquement explosif. Mardi 24 janvier 2023, la cour d'appel a confirmé le non-lieu rendu en juillet 2022. D'après le récit de Libération, daté du jour-même, le parquet a écarté "l'hypothèse d'accusations mensongères et malveillantes", mais a estimé que la plaignante avait effectivement consenti à l'acte sexuel avec l'ancien maire de Tourcoing, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, en 2009. De son côté, l'avocate de Sophie Patterson-Platz a évoqué un "viol par surprise" et un rapport sexuel "extorqué, ni libre, ni consenti", estimant que "les éléments à charge pour le viol" étaient bien présents dans le dossier. Elle a l'intention de se pourvoir en cassation.

Sophie Patterson-Spatz a déposé une plainte en juin 2017 contre Gérald Darmanin. Cette femme de 50 ans a dit avoir rencontré l'ex-édile, alors conseiller municipal d'opposition de Tourcoing, en 2009 pour tenter d'obtenir la révision de sa condamnation en 2005 pour chantage et appels malveillants à l'égard son ex-compagnon. Selon la plaignante, le jeune élu de 26 ans aurait promis d'envoyer une lettre à la Chancellerie en échange d'un rapport sexuel. Pour sa défense, l'intéressé a reconnu une relation consentie, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite