Gérald Darmanin affirme que la France "n'accueillera pas de migrants qui viennent de Lampedusa"

Le ministre de l'Intérieur a précisé que la France était "prête à aider" les autorités italiennes pour reconduire la majorité des personnes arrivées sur l'île de Lampedusa ces derniers jours.

Gérald Darmanin affirme que la France "n'accueillera pas de migrants qui viennent de Lampedusa"

"Nous devons être fermes face à l'immigration irrégulière". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait savoir ce mardi 19 septembre que la France "n'accueillera aucun migrant de Lampedusa" et ce, alors que l'île italienne a vu arriver ces derniers jours des milliers de personnes en provenance d'Afrique.

"Ce n'est pas en accueillant plus de personnes qu'on va tarir un flux qui touche nos capacités d'intégration", a justifié le ministre, "en revanche nous avons dit à nos amis italiens que nous étions prêts à les aider pour reconduire ces personnes dans les pays avec lesquels nous avons de bonnes relations diplomatiques".

"S'il y a des réfugiés politiques, ils seront accueillis"

Gérald Darmanin a fait une différence entre les migrants et les réfugiés politiques pour lesquels "c'est le devoir de la France et des pays européens de les accueillir".

Environ 8500 personnes sont arrivés en quelques jours seulement la semaine dernière sur l'île de Lampedusa en Italie selon l'agence des Nations unies pour les migrations. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était rendu lundi soir à Rome pour échanger avec son homologue italien et pour délivrer un message de "fermeté" face aux traversées clandestines de la Méditerranée.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Rencontre des ministres de l'Intérieur français et italiens à Rome pour parler de l'immigration