Gérald Darmanin et Marine Le Pen : pourquoi les téléspectateurs ont été déconcertés par le débat

·2 min de lecture

C’était un débat particulièrement attendu. Quatre ans après le fiasco de son face-à-face contre Emmanuel Macron pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle 2017, qui lui a valu de nombreuses moqueries et critiques (même de son propre camp), Marine Le Pen semblait remontée à bloc pour affronter cette fois-ci Gérald Darmanin. La patronne du Rassemblement national s’est ainsi longuement préparée avant le débat diffusé jeudi 11 février 2021 dans l’émission Vous avez la parole, animée par Léa Salamé et Thomas Sotto. Ses conseillers ont notamment tenté d’en savoir plus en multipliant les appels auprès des équipes de France 2… Si elle avait elle-même reconnu avoir été “trop offensive” avec Emmanuel Macron, il semblerait que ce soit largement trop adoucie. Car lors de la soirée – axée sur les thématiques de la sécurité, l’immigration, la laïcité et du séparatisme – les téléspectateurs se sont montrés totalement déconcertés par l’attitude des deux personnalités politiques.

Alors que beaucoup étaient en droit d’attendre un débat musclé, les internautes ont été particulièrement déçus de constater que Marine Le Pen et Gérald Darmanin… tombaient très souvent d’accord. Une incompréhension totale pour les twittos, qui sont nombreux à avoir réagi (souvent avec humour). “Darmanin se dit plus à droite que Le Pen, Le Pen dit qu’elle aurait pu écrire le livre de Darmanin. On n'est pas rendu”, “‘J’aurais pu signer votre livre monsieur’. On a encore des doutes sur les connivences Le Pen - Darmanin”, “À la République En Marche, on ne débat pas avec l’extrême-droite : on est d’accord avec elle ! On annonçait un duel, on a finalement un duo”, “Thomas Sotto ‘On a l'impression que vous pensez et dites la même chose’. Merci Captain Obvious”, “Un débat entre extrême-droite et droite extrême. On est entre amis quoi de plus normal”, “Un débat entre deux personnes d’accord c’est pas super pertinent... On aurait préféré une personne comme Sandrine Rousseau”, “La convergence LREM-RN, c’est le seul (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite