Gérald Darmanin : cette règle du confinement qu'il est autorisé à enfreindre

·2 min de lecture

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Comme lors du premier confinement, les Français sont autorisés à faire de l’exercice physique en extérieur sous certaines conditions. Il faut être seul, avoir une attestation de déplacement, respecter la limite d’une heure et ne pas dépasser un rayon d’un kilomètre autour de son domicile. Mais ces règles valent-elles vraiment pour tout le monde ? Dimanche 1er novembre 2020, les habitants de Tourcoing ont été très surpris de voir leur ancien maire, Gérald Darmanin, courir sur les bords du canal, rapporte La Voix du Nord. Et pour cause, le ministre de l’Intérieur vit à plus d’un kilomètre des lieux où il a été vu en plein footing matinal, accompagné de ses gardes du corps.

Contacté par le quotidien régional, le ministère de l’Intérieur a indiqué que cette sortie avait duré "32 minutes en tout". De son côté, le service de protection de Gérald Darmanin évoque des "contraintes de sécurité". "Le choix du parcours relève de contraintes de sécurité que nous imposons. Nous avons reconnu plusieurs itinéraires. Nous avons choisi cette zone parce qu’elle évite de courir en ville et qu’elle est la plus proche. C’est un endroit reculé, fermé à la circulation qui évite une agression d’opportunité avec un véhicule ou ce qu’on appelle un ‘Hit and Run’". Interrogé par BFMTV, le ministère de l’Intérieur a confirmé les informations de La Voix du Nord, précisant que courir "en centre-ville" était "dangereux".

Si Gérald Darmanin bénéficie d'un passe-droit, les autres citoyens encourent une amende de 135 euros s'ils ne respectent pas les restrictions de sortie mises en place pendant le confinement. "On met en place des mesures difficiles. Même si la majorité les respecte, c'est insupportable pour beaucoup de Français qui respectent les règles de voir d'autres Français qui ne les respectent pas", a d'ailleurs souligné Gabriel Attal après sa fausse annonce d'un nouveau couvre-feu chez Jean-Jacques Bourdin, mardi 3 novembre 2020.

À lire aussi : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite