Gabon: le Festival national des arts de retour après deux ans d'interruption

Dans la capitale, les Librevillois n’ont pas boudé leur plaisir de participer à ce rendez-vous après deux ans d’arrêt pour cause de pandémie de Covid-19. Danses traditionnelles, dégustation des plats traditionnels, jeux de société ont rythmé ce festival qui s’est déroulé dans les jardins de la Maison de la radio, où la peinture a été l’une des principales attractions.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Dans son stand, le peintre Hervé Ntoutoume accueille ses visiteurs au rythme du Moungongo, une musique traditionnelle gabonaise. Ce festival lui procure beaucoup de bonheur. « Ça nous manquait beaucoup. Le coronavirus nous a pénalisé et, aujourd'hui, on se retrouve à faire des expositions qu'on ne pensait même plus avoir au niveau de Libreville », raconte-t-il.

Plus loin, l’auditorium de la Télévision nationale, a été transformé en atelier de peinture et de dessin. Firmin Ollo est venu avec ses quatre enfants. « J'attends de voir la réalisation de leurs dessins, sinon de leur pensée ». Pinceau ou crayon à la main, une vingtaine d’enfants s'exercent à la peinture ou au dessin. « J'ai dessiné une plage où une fille surfe, avec un soleil et des nuages », s'exclame une petite fille.


Lire la suite sur RFI