Publicité

Gabriel Attal critiqué : le Premier ministre explique pourquoi il a montré une photo de chien à l'Assemblée nationale

Drôle de polémique sur les bancs de l'Assemblée nationale. Le 5 février 2024, en plein débat sur la motion de censure de la gauche contre le gouvernement, Gabriel Attal a suscité les critiques et commentaires en se montrant peu concerné par la prise de parole à la tribune du député Boris Vallaud. Ce qui l'accaparait : une photo de chien – ou plutôt, un chiot chow-chow – que le Premier ministre tenait à montrer aux deux ministres présentes autour de lui, ce que n'a pas du tout apprécié le chef du groupe Socialistes et apparentés. D'autant plus que ce dernier évoquait un sujet grave, le mal-être au travail. Face à la polémique, l'intéressé s'est expliqué auprès du Parisien, samedi 10 février 2024. "J’ai toujours aimé les animaux. À l’occasion de ma nomination, ma famille m’a fait une surprise et nous avons adopté un chien. Une femelle, de la race Chow-chow. Comme elle court partout, je lui ai donné le nom de l’inventeur de la pile électrique, Volta", a-t-il d'abord justifié.

Lors de sa prise de parole, Boris Vallaud avait reproché à Gabriel Attal son inattention dans l'hémicycle du palais Bourbon. "Il continue de regarder son téléphone portable alors qu’ici vous êtes les témoins accablés du peu d’intérêt que le gouvernement et le Premier ministre portent à l’opposition et au débat parlementaire", avait lâché le compagnon de l'ex-ministre Najat Vallaud-Belkacem. "Dans l’hémicycle, pendant la motion de censure, mes sœurs m’ont envoyé une photo de ma chienne dans le jardin. Spontanément, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite