• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gabriel Attal : ses rares confidences sur son frère de 9 ans, adopté après un drame familial

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pendant ses vacances, Gabriel Attal se lâche ! Après s’être affiché torse nu sur Instagram à la grande surprise de ses 87.000 abonnés, le porte-parole du gouvernement a décidé de briser sa règle de discrétion. D’ordinaire peu enclin à évoquer sa vie privée dans les médias, il a pourtant fait une exception pour nos confrères de Gala. Dans le magazine en kiosque jeudi 19 août 2021, le politique de 32 ans s’est confié comme rarement à propos de sa vie intime et familiale. Il a ainsi révélé la raison pour laquelle il refuse de s’afficher avec son compagnon, le député européen Stéphane Séjourné. Interrogé sur sa volonté d’avoir un jour des enfants via GPA – si toutefois la loi venait à l’autoriser – Gabriel Attal a indiqué : “Pour les couples d’hommes, l’adoption reste très compliquée. La question ne se pose pas pour moi aujourd’hui, du fait de mon activité.” Des confidences qui l’ont conduit à évoquer son propre petit frère.

“Je consacre mon temps familial à m’occuper de mon petit frère. J’ai grandi avec mes deux sœurs (trois, avec la première fille de mon père) et ma mère”, explique le porte-parole du gouvernement. C’est en réalité après un drame familial que la mère de Gabriel Attal décide de recueillir ce quatrième et dernier enfant : “Il y a cinq ans, ma cousine germaine est décédée dans un accident de voiture. Elle a laissé derrière elle un petit garçon de 3 ans, Nikolaï. Ma mère et son conjoint l’ont adopté”, raconte le bras droit d’Emmanuel Macron. Bien qu’encore très jeune, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles