Gabriel Attal rembarré par un champion d'éloquence : cette vidéo qui amuse

·1 min de lecture

Tel est pris qui croyait prendre, et même son statut de porte-parole du gouvernement ne lui a pas servi de bouclier. Bien avant qu'il annonce "possible" une quatrième vague, fin juillet, en raison de la recrudescence de l'épidémie, Gabriel Attal était convié à assister à la finale du Prix Clemenceau, le concours d'éloquence du ministère des Armées, le 31 mai 2021. Il devait y remettre le prix du vainqueur à Léo Delaplanque, étudiant en 3e année à l’école de santé des armées, et lui adresser un petit mot de félicitations. Un premier obstacle réussi qui l'a amené sur un terrain glissant lorsqu'il a cru bon de donner la réplique à un finaliste malheureux de la compétition, un certain Hugo Mitifiot. "Personnellement, le héros de l'année, ce n'est pas Elon Musk qui annonce que la pelouse sera verte sur Mars. Non, moi ça a été Charles-Henry, 22 ans, qui me livrait mes sushis à 22 heures", a confié le jeune homme. Une révélation qui a trouvé écho chez le relais privilégié de Jean Castex. "J'ai compris que c’était Charles-Henri qui vous livrait vos sushis à 22h. Du coup je voulais savoir : où est-ce que vous habitez ?", a-t-il glissé, amusant la galerie.

Mais le retour de bâton a été difficile à encaisser, comme le montre une vidéo déterrée sur les réseaux sociaux, le mardi 6 juillet 2021. Car cette question n'a pas du tout amusé Hugo Mitifiot, qui a taclé son prestigieux interlocuteur. "Les clichés sont toujours dans le même camp", a réagi l'intéressé, ne manquant pas de panache. "Figurez-vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles