Gabriel Matzneff, l’un des écrivains les plus décriés du moment serait en Italie

Un grand moment de télévision, mais pas seulement, un grand moment tout court. Un moment, fort, émouvant, important, éclairant : voilà ce à quoi ont assisté les téléspectateurs de La Grande Librairie sur France 5 mercredi 15 février 2020. François Busnel recevait Vanessa Springora, la directrice des éditions Julliard (qui avait annulé à la dernière minute sa participation à l’émission mercredi dernier en raison du décès de son père).

Vanessa Springora venait parler du Consentement, paru chez Grasset. Un livre dérangeant, qui choque autant qu'il interpelle, dans lequel elle raconte avec précision l'emprise qu’a exercée sur elle l'écrivain Gabriel Matzneff, quand elle avait quatorze ans. C’était au milieu des années 1980. Elle a 13 ans lorsqu’elle rencontre cet homme dans un dîner, où elle a accompagné sa mère. Gabriel Matzneff en a cinquante.

Qu’est-ce qui relève du consentement dans Le Consentement (216 p., Grasset, 18 € )? Impossible de ne pas se poser la question à la lecture du livre de Vanessa Springora. L’écrivaine y a répondu tout au long de l’émission La Grande librairie avec une précision, une clarté et une intelligence qui forcent le respect. Et l’admiration. Cette question se pose cruellement tout au long de son livre et notamment lors du passage insoutenable de la page 54, dans lequel Vanessa Springora décrit sa première relation sexuelle avec Gabriel Matzneff.

Vanessa Springora n’a pas porté plainte contre Gabriel Matzneff. Mais suite à la parution de son livre, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour viols sur mineurs de moins de 15 ans. L'association L'Ange bleu qui lutte contre la pédophilie a par ailleurs adressé à l'écrivain une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris. L'octogénaire aurait quitté le pays. C’est en tout cas ce qu’a révélé hier François Busnel. "Gabriel Matzneff serait, ce soir, nous dit-on en Italie, d’après ses éditeurs ". Il lui faudra bien rentrer en France, un jour ou l'autre, pour

(...) Cliquez ici pour voir la suite