Gala du Met 2021 : Le jour où le tapis rouge s’est (partiellement) engagé

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Annulé en 2020 pour cause de pandémie, le Gala du Met se tenait exceptionnellement le second lundi de septembre cette année. L’occasion pour certains invités de se révéler particulièrement engagés.Longtemps, le Met Ball a été l’événement à ne pas manquer. Le gala de charité (pensé pour lever des fonds en faveur du Metropolitan Museum of Art, dont le Costume Institute accueille chaque année la soirée de bienfaisance) qui a vu passer sur son red carpet la première naked dress (Cher par Bob Mackie en 1972), la première robe bondage de Versace (portée par Donatella Versace elle-même en 1992) et Rihanna s’imposer haut la main comme la cheffe de file du dresscode parfaitement maîtrisé avec (pour ne citer qu’elle) une cape impériale signée Guo Pei en 2015 était malgré tout en perte de vitesse ces dernières années. Mais c’était sans compter cette édition 2021. Annulée l’an dernier, pandémie de COVID-19 oblige, la soirée qui se tenait en mai depuis plusieurs décennies déjà a été déplacée à septembre. Première partie d’un diptyque consacré à la mode US, l’exposition « En Amérique : un lexique de la mode » qui s’ouvre cette semaine reviendra notamment sur l’histoire de la confection outre-Atlantique et a attiré une foule plutôt engagée. Pas étonnant lorsque l’on sait que le dresscode était « American Independence ». Tour d’horizon des meilleurs looks de la soirée.A lire également : 6 choses à savoir sur le Met Gala

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles