Galaxie Trump : qui sont les personnages clés de la contestation en justice de la défaite ?

Tandis que Joe Biden s’est mis au travail dès lundi pour organiser sa future prise de fonction, à la Maison-Blanche, Donald Trump refuse de se déclarer vaincu. Lancé dans une véritable bataille juridique pour contester le résultat du scrutin, le républicain peut compter sur des alliés fidèles. Portraits. C’était un scénario prévisible en cas de résultats serrés. Pour tenter coûte que coûte de garder la main sur la Maison-Blanche, Donald Trump multiplie depuis le 3 novembre, les recours contre le scrutin présidentiel. Alors que selon CNN, Melania Trump et Jared Kushner, le gendre du milliardaire, auraient tenté de convaincre le président sortant de concéder sa défaite, celui-ci si refuse. Autour de Donald Trump la résistance s’organise. Voici l'équipe avec laquelle il entend mener sa bataille judiciaire, qui a très peu de chance d'aboutir, contre la victoire de Joe Biden. Donald Trump Jr et Eric Trump Le fils aîné du président, Donald Trump Jr, 42 ans, et son frère de 36 ans, Eric Trump, ont monté une campagne de collecte de fonds pour financer les efforts juridiques visant à contester les résultats des élections dans les États-clés remportés par Joe Biden. Ils espèrent obtenir au moins 60 millions de dollars. La paire est également très active sur les réseaux sociaux, où elle donne de l'écho aux allégations non fondées de fraude et d'irrégularités électorales.Rudy Giuliani L'avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani, concentre ses efforts sur l'Etat de Pennsylvanie, où Joe Biden à une avance de 45 000 voix, très vraisemblablement irrattrapable avec 98% des votes dépouillés. L'ancien maire de New York, 76 ans, était aussi très impliqué dans les efforts de Donald Trump pour nuire à son rival démocrate pendant la campagne, en enquêtant sur les activités de son fils, Hunter Biden, en Ukraine. L'affaire ukrainienne avait débouché sur le procès en destitution historique du président américain, finalement acquitté par le Sénat. Pam Bondi et Corey Lewandowski Pam Bondi, 54 ans, ancienne procureure générale de Floride, était membre de l'équipe juridique de Donald Trump lors de son procès de destitution au Sénat. Corey Lewandowski, 47 ans, a été un temps directeur de campagne de Donald Trump, lors de sa candidature à l'élection de 2016. Le duo a tenu une conférence de presse commune à Philadelphie la semaine dernière au cours de laquelle ils ont annoncé leur intention de déposer des plaintes concernant le comptage des votes en Pennsylvanie.Kayleigh McEnany Kayleigh McEnany, 32 ans et avocate formée à Harvard, est l'attachée de presse de la Maison-Blanche. Lundi, elle a donné une conférence de presse, au cours de laquelle elle et des responsables du parti républicain ont exposé leurs plans pour enquêter sur le déroulement de l'élection dans plusieurs Etats où Joe Biden a été victorieux. Matt Schlapp et Richard Grenell Matt Schlapp, 52 ans, est le président de l'Union des conservateurs américains. Il mène la bataille judiciaire du camp Trump dans le Nevada, cet Etat de l'ouest américain connu pour les casinos de Las Vegas, où Biden mène de 36 000 voix, avec 97% des bulletins dépouillés. Richard Grenell, 54 ans, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, également ex-directeur par intérim du Renseignement américain, est aussi impliqué dans les recours de l'équipe de campagne dans le Nevada. David Bossie David Bossie, 55 ans, a pris la tête en fin de semaine dernière de l'équipe juridique chargée des recours en justice dans plusieurs Etats où les républicains dénoncent des fraudes électorales. Mais cet ancien conseiller de la campagne du président a été testé positif au coronavirus selon des médias américains, ce qui remet en question son rôle dans ces efforts.