Un garçon de 2 ans développe des signes de puberté dus au gel à la testostérone de son père

Alors qu’il pesait près de 12 kg à l’âge de 12 mois, un petit garçon britannique nommé Barnaby Brownsell a pris 900 grammes de muscle tous les mois entre 12 et 18 mois. Parallèlement, il a vu son corps évoluer de façon spectaculaire et anormale : des poils pubiens sont apparus sur son corps, et son pénis a grossi. En cause, une puberté précoce, non pas due à une quelconque pollution, mais liée au traitement médical de son papa.

C’est face à sa taille disproportionnée pour son âge que la mère de l’enfant, Erica Brownsell, s’est inquiétée et a consulté. Des analyses de sang ont alors indiqué que l’enfant avait des niveaux extrêmement élevés de testostérone, principale hormone sexuelle des hommes, et dite “masculinisante”. Ces niveaux se rapprochaient de ceux observés chez un homme adulte. Aucune pathologie du système endocrinien ou maladie congénitale n’a été diagnostiquée, car la cause de cette puberté précoce était tout autre.

Un gel à la testostérone dont l’absorption incomplète expose les proches

Après un moment sans trouver d’explication viable, un médecin s’est interrogé quant à la possibilité que l’enfant ait été exposé à des traitements artificiels de testostérone. Et en effet, il s’est avéré que le père du petit Barnaby, Peter, né avec une affection testiculaire, appliquait quotidiennement sur sa peau un gel à la testostérone, et ce depuis plusieurs années.

L’enfant aurait ainsi été exposé à la testostérone du fait de contacts...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles