Garou : le chanteur revient sur le traumatisme qu’il a connu après le succès de "Notre-Dame de Paris"

Après 22 ans de carrière et neuf albums studios à son actif, Garou, de son vrai nom Pierre Garand, est l’un des chanteurs francophones les plus populaires. Après avoir passé plusieurs saisons sur le siège de l’émission The Voice sur TF1, en tant que juré, l’artiste né dans la ville de Sherbrooke au Canada, a pris le flambeau dans la version québécoise. Le dimanche 29 mai 2022, celui qui s’est fait connaître grâce au personnage de Quasimodo dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris sur la scène du Palais des Congrès, était l’invité de l’émission Dis-moi ce que tu chantes sur Europe 1. Le principe de l’émission : la personnalité invitée doit se raconter à travers cinq titres de son choix. Après avoir notamment choisi la chanson Ordinaire de Robert Charlebois, que l’on peut entendre dans le biopic sur Céline Dion Aline, l’interprète de Sous Le Vent est revenu sur son début de carrière, et s’est penché sur sa difficulté à digérer son succès inattendu dans Notre-Dame de Paris.

Arrivé à Paris à l’âge de 26 ans pour y interpréter donc le rôle de Quasimodo aux côtés d’une flopée d’artistes en devenir comme Patrick Fiori, Hélène Ségara ou encore Julie Zénatti, celui qui a débuté sa carrière à travers des rythmes de blues et de jazz est alors totalement inconnu du grand public. "C'est arrivé tellement vite, je ne m'y attendais vraiment pas. Quand je dis 'oui' à ce truc-là, je me disais que c'était génial de prendre l'avion et de traverser l'océan. Je pensais que j'allais faire une pièce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles